sf100 Jacqueline SlepsowPar Jacqueline Slepsow, coordinatrice du service Droits humains et citoyenneté

Si selon l’Association pour les Nations Unies la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) est la plus belle déclaration d’amour du XXe siècle, c’est aussi pour le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège une histoire d’amour qui dure. Elle s’est concrétisée dès les années 1990 avec la mise en place d’un service spécifiquement dévolu à l’éducation aux droits humains et aux valeurs proclamées dans cette déclaration. La laïcité étant indissociable des valeurs de liberté, d’égalité, de solidarité, notre association a fait de ces valeurs le moteur de ses actions, et de la DUDH une référence incontournable.

Au fil des années, de nombreuses activités d’éducation aux droits humains ont été conçues et proposées pour des publics très diversifiés, mettant en œuvre à chaque fois une pédagogie de la conscientisation, de la responsabilité et de l’engagement.

Le premier projet d’éducation aux droits humains d’une certaine ampleur a été organisé dès 1991, en milieu scolaire. Intitulé Itinéraire des droits de l’homme, il a, durant deux ans, sensibilisé une dizaine de classes du secondaire aux divers aspects des droits humains et contribué à éveiller en eux esprit critique et conscience citoyenne. Pour l’une des classes participantes au moins, ce projet a débouché sur une réalisation concrète qui a constitué une initiation marquante au processus démocratique, avec des répercussions directes sur la vie scolaire, mais aussi sur la perception que ces jeunes avaient d’eux-mêmes. Une belle fierté pour des élèves habituellement peu valorisés et le plus beau des encouragements pour nous ! Ce projet s’est également clôturé par la première édition des 8h pour les Droits de l’Homme qui ont rassemblé un public nombreux autour d’une trentaine d’associations. Celui-ci avait à la fois mis en évidence la variété de ce qui était fait et accompli au quotidien pour soutenir le combat en faveur des droits humains et proposer un programme riche d’activités destinées à susciter échanges et questionnements. Ces deux projets ont été réédités à de nombreuses reprises, ce qui aura permis de sensibiliser plusieurs milliers de jeunes et de nous constituer au fil du temps un solide réseau de partenaires associatifs.

Nous avons également proposé de nombreuses quinzaines thématiques, organisées généralement autour d’une exposition accompagnée d’activités « satellites » diverses (animations, spectacles, conférences, cafés littéraires) centrées sur des droits catégoriels (droits de l’enfant, droits des femmes…) ou sur un droit particulier. Dans ce cadre, nous avons suscité la réflexion et le débat notamment sur les violences faites aux femmes, les discriminations (sexisme, racisme, homophobie), la liberté d’expression, la liberté de circuler, le droit d’asile, la (non)violence, la citoyenneté, la peine de mort, à travers des animations assurées dans une perspective libre-exaministe. Nous les avons toujours voulues interactives, s’appuyant sur le vécu et les représentations des participants et utilisant une pédagogie cohérente avec l’esprit des droits de l’homme.

sf100 p8

À l’occasion des activités du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, de nombreux jeunes ont été sensibilisés aux droits humains.

Si presque tout le monde s’accorde aujourd’hui pour reconnaître la nécessité de l’éducation aux droits humains et ce dès le plus jeune âge parce qu’elle joue un rôle fondamental comme vecteur d’émancipation et dans le développement et l’adhésion aux valeurs démocratiques, il faut malheureusement constater que cette éducation n’occupe que peu de place au sein des programmes scolaires.

C’est la raison pour laquelle nous assurons depuis une quinzaine d’années des formations en éducation aux droits humains et aux droits de l’enfant pour enseignants et futurs enseignants qui sont depuis quelques années reconnues par l’Union des Villes et Communes belges (UVCB) au titre de formation continuée des enseignants. Ces formations, réitérées à une dizaine de reprises, ont permis aux enseignants, par le biais d’une pédagogie coopérative, d’aborder et d’expérimenter des méthodes ludiques et originales pour mettre la DUDH et la Convention internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) à la portée de leurs élèves, mais aussi de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour rendre l’école plus démocratique. Les échanges de pratiques et d’expérience qui eurent lieu dans ce cadre se révélèrent riches en enseignements.

Nous avons également réalisé quelques outils pédagogiques et expositions, telles que Incursions dans une Déclaration dont la nouvelle version sera diffusée à La Cité Miroir de janvier à mars 2018. Cette exposition a pour objectif principal de faire mieux connaître et comprendre le sens, le contenu et la portée de cette Déclaration dont tout le monde a entendu parler, mais que peu de personnes ont lue. Elle propose une analyse critique et chronologique des différents articles de la DUDH, qui vise à mettre en évidence à la fois la complexité des droits de l’homme et le décalage existant entre l’idéal proclamé et la réalité.
La DUDH est effectivement une belle déclaration d’amour à l’humanité, et elle gagnerait à être mieux connue et comprise. Elle rappelle que l’épanouissement de l’être humain passe par la liberté de choix et l’égalité en dignité et en droits. Des valeurs chères à la laïcité qui valent bien quelques combats.

 

Télécharger S&F 100

À propos

Ils nous soutiennent

     sponsors 01
sponsors 02
sponsors 03 
           sponsors 06
sponsors 07 
      sponsors 05
sponsors 04
sponsors 08

CAL2009 LOGODEFINITIF Glossy Web

33-35, Boulevard de la Sauvenière
4000 Liège
Tél: 04 232 70 40
Fax: 04 222 27 74
Email: info@calliege.be

Google+

S5 Box

Register

*
*
*
*
*
*

Fields marked with an asterisk (*) are required.